Hô Chi Minh

01.05.2014 #vietnam

D'une superficie 20 fois supérieure à Paris, Hô Chi Minh City profite d'une population très nombreuse et dynamique qui se mêle aux touristes venus assister au Viêt-nam contemporain.

On arrive à l'aéroport après le survol de l'immense ville. On valide notre lettre d'invitation indispensable (9€/pers sur easyvisavietnam.vn) et le Visa nous coûte 18€ au lieu de 85€ si on l'avait pris en France.


Après 30 minutes de taxi qui nous fait la démonstration de la conduite vietnamienne (10 US$), on arrive à notre guesthouse.

On perd pas de temps et on suit les conseils de notre hôte pour boire un verre (il est déjà 22h et on a dîné dans l'avion). Rue Bui Vien c'est 20% de touristes et 80% de locaux qui débordent des quelques bars pour s'asseoir sur le trottoir (protégé d'une bâche et chaussures interdites).

Des jeunes, qui ne voulaient pas trop qu'on s'installe devant eux, finissent par nous inviter à leur "table". La bière de 50cl est à 12 000 dôngs (0,40€), on peut également grignoter.

Un enfant de 7/8 ans, qui passe tous les soirs, crache du feu, se fait passer un petit serpent dans le nez et le ressort par la bouche, il fait aussi pleins d'autres trucs horribles.

Parfois il alterne avec son frère plus vieux et leur mère attend plus loin avec une poussette.

Le lendemain matin, la vie est bien plus calme. Heureusement que notre guesthouse est à l'écart.

Le quartier est cool : proche des choses à voir et des locaux qui vivent en dehors du tourisme.

Première étape : la poste centrale d'Hô Chi Minh.

En plus des services postaux, il y a le téléphone, l'électricité, le "cadastre" et quelques autres administrations.

Nos prochaines visites étant fermées le matin (peut être à cause des 4 jours fériés pour fêter le 15ème anniversaire de l'indépendance) on se dirige vers le marché couvert de Ben Thanh. Côté nourriture c'est pas extraordinaire et tous les stands proposent la même chose...

Côté shopping : que de la contrefaçon et des trucs super cheap.

Entre deux vélos chargés juste ce qu'il faut, on se prend des glaces à 30000 dôngs (1€). On apprendra plus tard le vrai prix, trois fois inférieur, mais on est des touristes...

La cathédrale Notre-Dame de Saigon est enfin ouverte.

Elle a été construite en 1880 par... les Français !

On se dirige ensuite vers le Palais de la Réunification (30000 dôngs/pers - 1€), ex-Palais de l'Indépendance.

Beaucoup d'événements politiques ont été décidés à l'intérieur ; l'occasion de réviser la Guerre du Viêt Nam et d'Indochine.

L'architecture est constituée de multiples symboliques, comme les piliers qui représentent les bambous des maisons traditionnelles vietnamiennes.

95 pièces sur 24 000 mètres carrés. Salle de réunion, de réception, de jeux, de cinéma, de danse et bien d'autres...

L'hélicoptère était toujours prêt à décoller sur le toit.

Et le bunker au sous-sol.

Changement d'époque : McDonald à ouvert son premier restaurant vietnamien à Ho Chi Minh en février 2014.

On se laisse facilement coincer entre deux flux de scooters sur un passage piéton.

Des jeunes jouent (et vendent) avec un "Tia Chop".

Retour au marché pour dîner : c'est fermé mais il y a des échoppes tout autour le soir (plutôt pour les touristes).

L'activité est constante, il y a du monde partout, tout le temps.

Le soir, les habitants se retrouvent dans le parc pour faire du sport : combat, fitness, badminton, rollers et danse.

Jour 2 : petite ballade en vélo. C'est plus cher que le taxi :)

Arrêt devant l'opéra.

Puis on va voir la rivière Sai Gon qui traverse la ville.

Le goût du poisson doit être sympa vu la couleur de l'eau...

La tour Bitexco, inaugurée en 2010, plus haut gratte-ciel du Viêt Nam avec ses 300 mètres (ou 262 ?). Ce sont les mêmes architectes qui ont dessiné l'hôtel Burj Al Arab...

On s'éloigne du centre touristique...

On voulait déjeuner dans le quartier Chinois qui était un peu loin pour nos jambes, on fini les 6 derniers kilomètres en taxi : il ne sait pas où il est, on est pas sûr d'être au bon endroit...

Mais le marché de Bin Tay est impressionnant de choix et de densité, le plus célèbre marché de Ben Thanh est bien trop touristique à côté.

Déception, on ne trouve rien à manger, juste des produits frais.

À l'extérieur, plus rien à voir avec le Disctrict 1 qui est bien organisé et "propre".

On fini par trouver une échoppe qui fait des bouchées de légumes. Les autres restaurants, qui ne devaient pas voir de touristes souvent, ne nous inspiraient pas trop.

C'est plutôt bon et ils sont content de nous faire goûter leur cuisine familiale : 0,20€/bouchée

On fini la journée au salon Beautiful Saigon SPA à 2 minutes de notre guesthouse. Le massage est à 14€/personne pour une heure, c'est un peu plus cher que la moyenne mais l'ambiance est très relaxante.

Déjà l'heure de repartir, 3 nuits à Ho Chi Minh permettent de bien découvrir la ville. Direction Hoi An en avion, via l'aéroport de Danang pour économiser les 6 heures de train.