Les Pouilles

21.06.2016 #italie

Petite semaines dans Les Pouilles, de Bari à Lecce.


J0 : Aéroport de Bari on récupère notre petite Allemande option touriste et on file à l'hôtel, dans le centre de Bari, s'installer.

Le soir on essaye Il Rustico et son menu à 10€ : boisson, 9 entrées, pizza, dessert et digestif... évidemment pas les meilleurs produits d'Italie mais ça vaut le coût d'essayer !

J1 : on commence doucement cette première journée à Giovinazzo.

Après un très bon déjeuner à la Pizzeria Casablanca qui est plus un restaurant de fruits de mer fréquenté par des commerciaux qu'une pizzeria, direction la plage populaire de Bari : Pane e Pomodoro.

J2 : Lecce. Après 2 heures de route on reprend des forces au parc avec des Focaccias de la très bonne Boulangerie.

Basilica di Santa Croce

La place Sant'Oronzo et son amphitheatre Romain.

La place du Dôme

La cathédrale de Lecce.

On quitte le centre ville pour déjeuner à la trattoria Le Zie : on a l'impression d'être invité chez une famille italienne. Super cuisine, tout est fait maison :)

Ensuite on se dirige vers la grande plage de Torre Dell'orso. 90% de transats et une belle eau transparente.

J4 : Alberobello (Disney Land)

Les boutiques laissent les touristes monter sur les terasses dans l'espoir qu'on achète un petit souvenir...

Les trulli (ou un trullo) : c'est le nom donné aux petites habitations très typiques de la région. À la base c'était des habitations temporaires qu'on trouvait dans les champs, puis les paysans ont fait des villages entiers avec cette architecture.

On déjeune un peu en retrait, au Trullo D'Oro.

Après midi à la plage Lido Colonia, encore une fois c'est privatisé à 90% mais l'endroit est calme et plutôt cool.

On rentre diner à Bari à l'excellent Biancofiore ; notre restaurant le plus cher du séjour mais la cuisine y est vraiment raffinée !

On s'arrête chez notre désormais glacier "habituel" : Piccini. Un des meilleurs glaciers artisanal de la ville.

J5 : on a gardé la visite de Bari pour le dernier jour.

Le théatre Petruzzelli.

El Ciringhito : des pêcheurs y vendent leur pêche du matin.

Ils tappent les poulpes contre le sol pour les attendrir... c'est sportif !

Le théatre Margherita.

Je ne sais pas si c'est toute l'année comme ça ou si c'est l'Euro, mais il y a des drapeaux Italiens à toutes les fenêtres, tous les coins de rue.

LA technique pour monter les courses.

En parlant de courses : presque impossible de trouver des épiceries, des magasins, des supermarchés... sans compter que tout ferme de 12h à 15h.

Cathédrale de San Sabino

Château Normanno-Svevo

À côté du chateau, tout le long d'une petite ruelle, des femmes préparent des orecchiette et les font sécher devant leur porte.

Celles qu'on a achetées n'ont pas aimé le voyage...

Petite mise en bouche à la Panificio Fiore avec une Focaccia calzone.

On terminera notre repas 100% Focaccia, après une sieste dans un parc, chez Magda, au top !

Pause baignade à Cala fetente, une mini plage très sympa.

Petit détour par Abbazia di San Vito.

La journée se termine sous l'œil des Trulli.
Le soir on dinera au Piccinni 28, les Italiens sortent les chemises blanches et robes longues pour y diner ; c'est aussi bon que bruyant (très).

J6 : voiture rendue sans une éraflure et c'est plutôt un miracle vu la conduire des Italiens... il est l'heure de reprendre l'horrible vol Ryan Air dont les hôtesses font encore plus de bruit que les passagers.

Ah oui au fait... on a très très très... très bien mangé...