Malacca

13.04.2014 #malaisie

Malacca est la capitale de l'état malais de Malacca. C'est le plus ancien port de Malaisie, fondé vers 1400. Elle a longtemps joué un important rôle stratégique du fait de sa position dans le détroit de Malacca.

Il nous faudra quatre heures pour arriver à la gare centrale de Malacca, à quelques kilomètres du centre historique. En 30 minutes on fait du change et on prend le BUS N°17 en direction du centre ville.


On arrive à la Layang Layang Guesthouse, entièrement rénovée l'année dernière, équipement dernière génération partout (un vrai plus pour les douches) et une ambiance zen avec une décoration soignée.

Après un premier tour pour changer de l'argent avec un monsieur louche qui vient d'un coup voir si on échange une grosse somme, une lessive et un apéro, c'est l'heure de dîner.

Il y a un marché de nuit, trois jours par semaine dont le dimanche. Beaucoup de monde, une bonne moitié de touristes.

On essaye le "radish cake" : texture pas super agréable...

Faire ses devoirs et vendre des tongues, c'est possible !

II y a un karaoké sur la place principale (sponsorisé par Mr Potatoes...). Un couple fait son show, sans doute bien répèté à la maison.

On trouve quelques statues de Mister Asia dans Malacca.

Le lendemain on prend des vélos à notre guesthouse (10rm/pers) et on part faire le tour de la ville.

Le quartier rouge et l'église chrétienne qui date de l'occupation Hollandaise.

Sur la place centrale, les conducteurs de rickshaw font la queue et essayent de séduire les clients.

En plus d'être décorés avec goût... ils ont tous des enceintes très puissantes qui passent des tubes des années 90'/2000.

Il y a quelques buildings et hôtels géants qui se construisent en périphérie...

Un bateau-musée qui retrace l'histoire de la ville

Et un bateau militaire-mystère...

Des restes des fortifications de la ville.

La tour d'observation Taming Sari

une fois passé cette ambiance Disney-Land du centre-ville, on peut se promener dans les quartiers moins touristiques.

Beaucoup de bâtiments abandonnés, de commerces fermés, des d'hôtels vides : les touristes restent dans l'hyper-centre pour des excursions à la journée.

Au coin de la rue Tukang Besi (la rue de notre guesthouse), il y a un petit restaurant toujours plein de locaux, cuisine ouverte et la grand-mère qui fait la vaisselle à une allure folle. C'est pas cher (1,40€ le plat) et c'est super bon. Il faut regarder sur les autres tables pour essayer de comprendre le menu.

Plus loin dans la rue : une mosquée, un temple Hindou et un autre Boudhiste.

À Malacca, si tu n'as pas ton badge "McDrive VIP", tu as loupé ta vie.

La Jonker Walk : rue principale du quartier Chinois.

Interdit de fumer dans les rues principales.

Un autre restaurant super bon, sur la grande place de la Jonker Road. C'est le plus grand et il est ouvert que le soir.

Il faut payer 0,10€ par plat que vous apportez : on découvre que les asiatiques aiment bien composer leur repas de plusieurs spécialités qu'ils ne trouvent pas au même endroit.

Le lendemain on prend des tickets de bus à 1,20rm (0,30€/pers) pour retourner à la gare centrale : zéro taxi dans Malacca et des économies. Il y a des cars toutes les heures pour Kuala Lumpur et ça coûte 10rm/personnes (2,30€).